Samuel Aranda remporte le World Press Photo

publié par Patrick le 13 fév, 2012, sous Images à voir, Opinions
13 fév

Vous devez déjà être au courant que les gagnants du World Press Photo 2012 ont été annoncés vendredi dernier. L’année 2011 en a été une fertile en violences, tragédies et évènements marquants et les résultats du concours en font figure.

© Samuel Aranda

© Samuel Aranda

Le grand gagnant est l’espagnol Samuel Aranda avec une photo prise au Yémen (voir ci-haut). Les adulations et critiques (deux exemples parmi tant d’autres) ne se sont pas fait attendre pour la photo avec une iconographie chrétienne indéniable … qu’en pensez-vous?

J’aime la photo, ainsi que le travail de Samuel, mais je suis de l’avis de Joerg Colberg en ce qui concerne le message sous-jacent de l’image et l’aseptisation des maux de ce monde par les médias de manière à les transformer en un produit de consommation pour les masses.

 

© Samuel Aranda

© Samuel Aranda

© Samuel Aranda

© Samuel Aranda

J’ajouterais que critiquer le choix du jury du World Press Photo est rendu une tradition aussi bien ancrée que le concours lui-même … je ne veux pas m’excuser ou les autres, mais c’est facile n’est-ce pas. Il ne faut pas oublier que Samuel lui, était dans une zone de conflit pour rapporter au mieux de ses habiletés des images d’horreurs qui se produisent chez nos voisins. Il ne faut pas oublier non plus que le World Press Photo est une business, par-dessus tout désir d’être objectif et faire avancer la photographie, ils doivent avoir un produit qui vend pour survivre.

À noter dans les gagnants de cette année, le travail de certains photographes particulièrement apprécier par RP, dont Donald Weber, Yuri Kozyrev et Simon Norfolk.

© Samuel Aranda

© Simon Norfolk

commentaire

Are the British soldiers combat reporters or something similar? Three of them are carrying cameras.

Martin ( Lundi, 13 février, 2012 à 11:18 )

Ils doivent être des photographes de combats, je sais que l’armée américaine et canadienne utilise des soldats pour photographier et filmer les combats. Leurs images servent à des fins d’intelligence et propagande et surement aussi pour avoir des preuves de leurs actions autres que celles provenant des différentes sources médiatiques.

Patrick ( Lundi, 13 février, 2012 à 12:01 )
  • Articles récents

  • Catégories

  • Mots-clés

  • Commentaires récents

  • Archives