Burn publie l’aboutissement du long projet de James Nachtwey

publié par Patrick le 22 jan, 2010, sous Images à voir, Opinions
22 jan

Il y a plus d’un an déjà que nous vous parlions du projet que James Nachtwey réalisait sur la recrudescence de la tuberculose. Ce projet a été entamé par un don de TED pour permettre à James de produire un reportage sur un enjeu important et ignorer des grands médias.

© James Nachtwey

© James Nachtwey

Le projet se termine par une première via le site de Burn Magazine. Si vous n’aviez pas déjà vu les premières images, je vous invite à suivre ce lien vers Burn Magazine pour regarder le diaporama de dix minutes, il en vaut grandement la peine, et pour ceux qui connaissent déjà, vous y retrouverez de nouvelles photos.

Vu l’indifférence des médias envers ce sujet (même après la première parution en 2008), je trouve tout à fait approprié qu’il débute sur un site comme Burn. David Allan Harvey le curateur de Burn Magazine a toujours maintenu que ce genre de parrainage était au coeur même de la raison d’être du site web. Ce projet va certes porter beaucoup d’attention, bien méritée, sur Burn et les possibilités que de tels sites offrent à plusieurs photographes pour faire valoir leurs projets.

© James Nachtwey

© James Nachtwey

Je ne sais pas à quel point les gens en général vont recevoir ou percevoir le message de ce projet, particulièrement vue le fait que Burn ne doit pas être bien connu à l’extérieur du cercle photographique (selon moi). Depuis mercredi, la date de parution sur Burn, j’ai beaucoup entendu parler de ce projet, mais principalement d’autres sources photographiques. Je n’ai encore rien vu dans les médias (n’hésitez pas en nous en faire part dans les commentaires si j’ai tort).

Je ne comprends pas pourquoi ce genre de sujet trouve rarement une voix dans les médias, surtout considérant que la tuberculose ou même le SIDA, deux énormes pandémies mondiales, à eux seules tues, en une journée, un nombre de beaucoup supérieur aux décès causés par la H1N1 au Canada l’année dernière … difficile de ne pas croire que c’est parce que les victimes sont pauvres, non blanches et que leurs pays ne sont pas un lieu touristique populaire ou un arrêt pour des bateaux de croisières … pardonner moi mon cynisme.

© James Nachtwey

© James Nachtwey

Burn Magazine – James Nachtwey – Struggle to live

XDRTB.org

Pour les gens qui seront dans la région de New York d’ici le 25 Mars, le projet est exposé à la galerie 401 Projects au 401 west street.

commentaire

Salut Patrick

Je suis d’accord avec ton cynisme. D’ailleurs nous posions une question l’été dernier dans le billet suivant:
http://alphareporter.net/2009/09/17/h1n1-malaria-et-tuberculose-pas-la-meme-couverture/

Et encore, à ce moment nous ne connaissions pas l’ampleur et les impacts réels de la grippe A H1n1. Nous ne remettions pas en question le sérieux de cette grippe, mais plutôt la mettre dans un contexte de santé globale en comparaison avec ces deux tueurs planétaires que sont le paludisme et la tuberculose (et bien sûr le SIDA).

Marc-André

Marc-André Pauzé ( Vendredi, 22 janvier, 2010 à 9:33 )
  • Articles récents

  • Catégories

  • Mots-clés

  • Commentaires récents

  • Archives