La guerre oublié de l’Ouganda

publié par Jean-François le 05 mai, 2009, sous Images à voir
05 mai

Depuis plus de deux décennies, l’Ouganda est aux prises avec un groupe de rebelles, l’Armée de Résistance du Seigneur, y conduit une guérilla sans répit contre les forces gouvernementales. Cette milice est réputée pour kidnapper des enfants et en faire des soldats ou des esclaves.

sadfadsfadsf

Dima Gavrysh - Uganda's Forgotten War

Dima Gavrysh s’est penché sur le sujet. Il a constaté qu’il s’agit de l’un des conflits les moins bien documentés. Pourtant, plus de 1,6 million de personnes ont été déplacées jusqu’à maintenant. Soit ils ont fuit dans les pays voisins ou ils se sont installés dans des camps de réfugiés. Évidemment, le gouvernement n’est pas sans tort, car, comme le photographe le spécifie, l’armée gouvernementale se fait reprocher les mêmes délits (tortures, viols, enlèvements, etc.) que l’A.R.S..

asdfadsf

Dima Gavrysh - Uganda's Forgotten War - Night Commuters

La série  intitulée Uganda’s Forgotten War a été présentée sur  le site de Burn Magazine.  Le reportage est constitué de 52 images en noir et blanc. La qualité des images est excellente, et leur traitement est impeccable. Un point intéressant à souligner, c’est la division du reportage qui est en divers volets; l’environnement, les night commuters (vous lirez le synopsis du reportage pour savoir ce que c’est, vous serez assurément surpris), les victimes, etc.. Ce qui nous permet de bien cerner certains enjeux de ce conflit et de bien comprendre ce que l’on regarde.

dsafadsfads

Dima Gavrysh - Uganda's Forgotten War

commentaire

Non seulement le gouvernement est tout aussi coupable de crimes atroces commis contre son peuple mais l’église par son silence l’est tout autant. Lorsque des groupes pseudos religieux comme ce mouvement et il en existe beaucoup, le Vatican prenait position en dénonçant les activités moins que chrétiennes de tels groupes et en les menaçants d’excommunication (ce qui pour de vrais croyants est pire que la mort) alors qui sait peut-être certains vrais leaders croyants dans ces groupes de fanatiques y penseraient a deux fois avant de commettre de telles atrocités. Surtout ce groupe qui se veut défenseur des dix commandements de la bible. Ce serait comme dire a un musulman qui pense se suicider avec sa bombe qu’il n’aurait pas ses 72 vierges après la mort. Aux grands maux les grands moyens.

Jose ( Mercredi, 6 mai, 2009 à 3:36 )
  • Articles récents

  • Catégories

  • Mots-clés

  • Commentaires récents

  • Archives